Loi avenir du 5 octobre 2018

La loi avenir du 5 septembre 2018 opère, dès le 1er janvier 2019, une profonde révision du régime juridique de la formation professionnelle. Monétisation du compte personnel de formation, redéfinition du plan de formation, création d’une contribution unique à la formation professionnelle, transfert progressif aux Urssaf de la collecte des fonds. Certaines nouveautés doivent être anticipées dès maintenant.

La loi Avenir, confie au seul salarié, le soin de définir ses besoins de formation et d’activer ses droits. En témoignent, la monétisation du compte personnel de formation précédemment créditer en heures.

L’employeur demeure tenu d’une obligation de formation et d’adaptation de ses salariés à l’évolution de leur poste de travail. Il reste aussi tenu d’organiser des entretiens professionnels. tous les 2 ans il aborde les perspectives d’évolution professionnelle et identifier les besoins en formation des salariés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *